Union Sportive et Artistique du Groupe Caisse des Dépôts  : site officiel du club de foot de ANGERS - footeo

CHU ANGERS 3-1 USAC ANGERS

21 novembre 2011 - 12:29

Résumé du match du samedi 19 novembre 2011 dans "Looser Magazine"...

CHU ANGERS  

3-1  

USAC ANGERS 

 

UN MATCH A OUBLIER 


Buteur: Tom G. 



Composition :  4-1-2-2-1 [ Nunien -- Freddy - Seb - Toine - Douguy -- Doudou -- Yannou - Fafane -- Tom D - Kasso -- Tom G.]

Remplaçants (de luxe) : Micky, JP.



Samedi 19 novembre 2011 - 15 H.
Au Stade de la Roseraie.

 


Un match à oublier.

Après, une série de trois victoires consécutives en championnat, l'USAC avait l'opportunité de poursuivre dans cette dynamique positive en se déplaçant au Stade de la Roseraie pour y affronter le CHU d'Angers, lanterne rouge du championnat avec  6 défaites en autant de matchs. Un match a priori, nettement à la portée de l'USAC...

Malheureusement rien ne s'est passé comme prévu, et l'USAC pourrait   longtemps porter cette contre-performance comme un fardeau (David) (sans vouloir manquer de respect à l'équipe du CHU) et nourrir quelques regrets. Certains diront que l'équipe a perdu par excès de confiance ou par complexe de supériorité et, avec le recul, il est difficile de leur donner tort...

Avant même le début du match, Gillou et Patrick se faisaient un nouvel ami : le gardien du stade. Alors que ce dernier prenait son temps pour remettre les clés des vestiaires, Patrick dont la patience à ses limites comme n'importe quel homme, est allé un peu piquer le gardien en s'excusant de "l'interrompre pendant sa lecture..."
Cette remarque ironique (Sanson), fit sortir le gardien de ses gonds et il quitta le stade sans demander son reste. Surtout … sans remettre les clés, le tout sous le regard incrédule et hilare des dirigeants de l'USAC...

Mais, c'était sans compter sur la capacité d'adaptation du tandem de choc. Ces hommes sont pleins de ressources. Nullement déstabilisés par ce contretemps, il ne leur a fallu que quelques minutes de réflexion pour trouver une solution. C'est la Pat'mobile, qui, collée aux portes des vestiaires empêchera voleurs ou brigands de grands chemins de pénétrer dans les vestiaires. Mac Guyver n'a plus qu'à aller se rhabiller devant tant d'ingéniosité.

Bref, cette aprèm débutait sur des bases peu banales.

Une fois dans les vestiaires, Coach Nunien réunissait ses troupes dans les douches (huummm)… pour dévoiler la composition du jour. Seuls changements par rapport à la semaine passée, l'absence du Grand Tony pour suspension (espèce de Cyril Rool va!!) était compensée par le glissement de Seb dans l'axe, Douguy passait ainsi titulaire à gauche. En l'absence de Tony G, c'est Tomtom qui quittait le banc pour prendre la pointe de l'attaque. A noter également qu'en l'absence de Juju "Super Grave", Nunien prenait place dans les cages. JP et Micky débutaient sur le banc.

Le début de rencontre était en faveur de l'USAC, qui se créait une première grosse occasion dès la 7ème minute, Tomtom écrasait trop sa frappe du gauche (chronométrée à ... 15 km/h) que le gardien ne pouvait que détourner en corner face à autant de puissance. L'arbitre en décidait autrement en accordant un renvoi aux 6 mètres alors que tout le monde y compris Gilbert Montagné (présent à la Roseraie, véridique), s'attendait à un corner. Première erreur de jugement, prélude à une succession de mauvais choix du corps arbitral, ce qui avait le don d'irrité Pat' décidemment en très grande forme.
Malgré tout, Tom G. se rachetait 4 minutes plus tard, suite à duel aérien remporté par Fafane au milieu du terrain, Tom D. lançait Tomtom d'une déviation astucieuse, ce dernier ajustait le gardien d'un lob plein de sang froid, seul geste de classe du match...

La suite fut une multitude d'approximations et d'erreurs en tout genre, l'équipe déjouait complètement. Et suite à une erreur défensive, le CHU égalisait seulement trois minutes après l'ouverture du score.

Ce but encaissé aussi rapidement après l'ouverturedu score a complètement remis le CHU dans le match, alors que l'USAC avait pourtant eu les occasions de mener au moins 2-0.

Du coup, un but venu d'ailleurs et un nouveau cadeau plus tard, le CHU menait 3-1 le tout en à peine dix minutes.
L'USAC avait, semble t-il revêtu son costume de Père Noël bien avant l'heure.
Dans la foulée l'arbitre continuait son "festival" en sortant un carton blanc à Tom D, dont le simple tort a été de réagir suite à une faute évidente non sifflée, le tout à deux mètres de l'arbitre qui a semblé souffrir d'un mal oculaire inconnu tout au long de la partie.

C'est donc à 10 et malgré quelques belles opportunités que l'USAC termine cette 1ère mi-temps cauchemardesque, la tête dans le seau.

Remobilisés pendant la pause, c'est le 11 de la Caisse des Dépôts qui prend le commandement des opérations dès le début de la seconde mi-temps en se créant une très grosse occasion dès la 47 ème, mais le ballon fuyait le cadre. Encore un coup de René la taupe.
Plus le temps passe et plus l'USAC joue de manière désordonnée et brouillonne. Cependant, les occasions de revenir n'ont pas manqué mais la maladresse et le manque de réussite s'invitaient la "fête"... L'USAC a squatté la moitié de terrain du CHU sans jamais trouver la faille, jusqu'à rater l'immanquable...Peut être ce qui a définitivement découragé tout le monde... Après le costume de Père Noël, c'est celui de Bakayoko que l'USAC enfila...

Pour ne rien arranger, l'arbitre aussi dépassé que les survêtements de Tom D. (:)), empilait les mauvaises décisions, en oubliant notamment de siffler un pénalty pourtant plus que flagrant pour une main dans la surface. Là aussi Gilbert Montagné, mais aussi Stevie Wonder (également présent à la Roseraie) l'avaient "vu"..

Gillou déjà excédé par le niveau de jeu plus qu'affligeant de son équipe, craquait et interpellait l'arbitre de manière un peu virulente. S'en suivi un échange houleux entre « Gillou le néo Boulogne Boys » et l'arbitre. Comme dirait Thierry Roland : « Ces deux là ne passeront pas les vacances ensemble... ».

Quelque minutes plus tard, l'homme en noir dégoupilla complètement et expulsa Yannou alors ... sur le banc, pour "propos déplacés". Alors que Yann discutait tranquillement des "2 Be 3" (son groupe préféré) avec Fafane sur le banc, pris dans l'emballement de la conversation sur le légendaire Boys Band il s'est écrié "Sacré Trio". L'arbitre le prit pour lui et sortit le rouge direct, alors qu'il lui avait déjà mis un jaune dans le jeu...

C'est dans la confusion la plus totale que l'arbitre siffla la fin du match. Il paracheva son « œuvre » en déclarant à Doudou qu’il ne voulait pas discuter avec lui car il « n’était pas intelligent », ce qui est somme toute assez vrai.
L'USAC s'incline donc au terme d'une partie des plus piteuses. Aucun joueur n'a su sortir du lot, la médiocrité était générale même si au vu du nombre d'occasions, la CDC ne doit jamais perdre ce match...

Selon nos dernières informations, les supporters de l'USAC présents, notamment la famille Guémas, ont du être internés suite à une violente dépression qui s'est déclenchée suite à ce spectacle désolant. Leurs jours ne sont pas en danger mais ils resteront marqués au fer rouge par cette expérience.

Plus sérieusement, cette défaite reste très difficile à avaler pour une USAC aux abonnés absents, peut être trop sûre de son fait, elle a surement abordé ce match un peu trop « la fleur au fusil ».

Il va maintenant falloir rebondir au plus vite et que chacun se remette en cause individuellement pour que ce style de contre-performance ne se reproduise pas et serve de leçon pour l'avenir. C'est assez hallucinant de montrer deux visages aussi différents en l'espace de deux matchs..

Mais lors de la 3ème mi-temps, tout le monde semblait sincèrement "affecté" par cette défaite et je pense honnêtement que dès le prochain match l'état d'esprit sera tout autre. Et que l'USAC apportera une réponse cinglante face à la Société Générale.

Enfin, selon une dépêche (mode) de l'AFP le président de l'USAC aurait déclaré que les jours de Coach Nunien ne sont pas comptés et qu'il avait une confiance sans borne en son entraineur. Quoiqu'il en soit la présence de Carlo Ancellotti au Stade de la Roseraie risque de faire couler beaucoup d'encre dans les prochains jours.

PS : Bon, j'avoue m'être longtemps posé la question quant à savoir si j'allais écrire un résumé de cette parodie de foot... Juste après le match, je n'avais pas vraiment le cœur ça... Mais bon, quitte à le faire après les victoires autant être bon joueur et le faire également suite aux défaites aussi honteuses soient-elles. Et avec le recul c'est un peu plus simple.

Micky.

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 1 Dirigeant
  • 1 Joueur
  • 2 Supporters

Aucun événement

+