USAC ANGERS 2-1 SOCIETE GENERALE DE NANTES

27 novembre 2011 - 21:01

Et dans le sillage de Flo, Marc Landers est arrivé...

 

USAC  ANGERS    
 

2-1   

SOCIETE GENERALE NANTES 


Buteurs: Tony G. (p), Tom G.
 

 

Composition :  4-1-2-2-1 [ Julien -- Freddy - Fred - Toine - Anto (c) -- Doudou -- Micky - Flo -- Mika R. - Douguy -- Tony G.]

Remplaçants (de luxe) : Tom D., Tom G, Nunien.



Samedi 26 novembre 2011 - 15 H.
A la "Jack Daniel's" Arena de Feneu.


L'EFFET "FLO"???

 

13h24 à la Jack Daniel's Arena de Feneu. La brume déserte le stade pendant que les joueurs arrivent au fil de l'eau. Jour de "crise" oblige, le rendez-vous est fixé à 13h30. Gillou est déjà présent, la vanne affûtée, l'œil brillant, il attend sa pauvre victime monégasque avec un sourire narquois de circonstance.

Le percepteur des impôts refoulé est également présent, le regard rivé sur sa montre Flic-Flac digitale (il a du mal avec les aiguilles, il croit que c'est une boussole), prêt à dégainer son calepin, Anto est à l'affût de la moindre entorse au règlement. On a la désagréable impression qu'il prend un plaisir fou à racketter ses pauvres coéquipiers, ceux-là même prêts à se saigner pour lui sur le terrain. Une mentalité qui pose question, mais quand tous les enfants rêvent de devenir pompier ou pilote de chasse, Anto lui rêvait d'être ... huissier. Il n'y a pas de hasard mes braves gens.

13h38, les sanctions pécuniaires ont déjà commencé à tomber comme les feuilles en automne et soudain, le temps se fige, le silence se fait, tous les regards se tournent dans la même direction. Une apparition divine, une hallucination collective? Non, Flo arrive entouré d'une lumière céleste, accompagné de ses apôtres, on a l'impression qu'il flotte littéralement dans l'espace. Ce qui n'était qu'une rumeur est enfin réalité : FLO IS BACK.

Malheureusement pour lui, il arrive dans un contexte quelque peu délicat, à peine, pour lui, le temps de respirer ce parfum qui lui a tant manqué que le groupe était regroupé dans la salle de "Poker" pour une mise au point du Président. En cause, le manque d'assiduité aux entrainements qui pénalise l'équipe angevine.

Après ce remontage de bretelles légitime et nécessaire, les joueurs se rendaient dans les vestiaires où Coach Nunien dévoilait la composition du jour qui comportait quelques surprises. Du fait des nombreuses absences (Yannou, Fafane, Seb, Kasso...), l'équipe présentait un visage assez différent par rapport au dernier match. Fred était titularisé en charnière centrale, du coup l'INDISPENSABLE Capitaine prenait le couloir droit. Celui qui a terriblement manqué face au CHU retrouvait un poste auquel il avait déjà évolué quelques fois. Pas de quoi effrayer ce colosse. (Ca va j'en ai assez fait mec :)). Freddy occupait exceptionnellement le couloir gauche.

Au milieu Micky "profitait" des absences de Yannou (suspendu 2 matchs) et Fafane pour intégrer le 11 de départ, associé à l'indéboulonnable Doudou Fardeau (monsieur j'enfile deux shorts tellement j'suis dans mon match).
Flo complétait le trio avec son numéro 10 qui était resté au placard jusqu'à son retour. Micky avait des étoiles pleins les yeux de pouvoir être associé à un joueur de cette trempe, il nous a d'ailleurs confié à l'issue du match "non seulement j'ai appris autant lors de ces 60 minutes que lors de mes dix derniers matchs mais en plus j'ai effleuré le rêve du bout des doigts"...

Devant, Mika R. faisait son retour dans le groupe à une place de milieu offensif excentré, un poste où il pourrait exprimer tout son potentiel. Douguy prenait le couloir gauche, un cran au dessus du week-end dernier et Tony G. reprenait son poste de numéro 9.

Enfin, à noter le banc de très haute qualité composé de Tom D et Tom G, respectivement 12 et 13 ils se tenaient prêts à apporter toute leur fougue et leur insouciance en cours de match.

15h05. Les arbitres, à leur rythme, donnait le coup d'envoi devant un public plus clairsemé que lors du dernier match conséquence directe de la retransmission de la rencontre sur Eurosport.

Le match était âpre et très disputé notamment dans l'entrejeu. La bataille du milieu ne délivrait pas vraiment de vainqueur. Malgré tout, l'USAC, au fil du match, a acquis la maitrise du ballon sans être pour autant très dangereux. La Société Général l'était encore moins, mais restait très solide avec une défense positionnée très bas.
A la 20ème minute (à peu près hein), Tony G. héritait de la sphère aux abords des seize mètres suite un superbe jaillissement de Fred, parfaitement intraitable ce samedi (encore plus que Ducros). Il fixe un défenseur, pif pouf, feinte de corps façon danseur de zouk, crochet, le défenseur qui a perdu un rein dans l'affaire, l'accroche, l'arbitre n'hésite pas un seul instant, pénalty. Flo, homme de justice et de vérité nous avouera que la faute avait été commise en dehors de la surface. Le ralenti confirme ses dires, Tony vicieux comme un Fennec, avait délibérément effectué un triple loops dans sa chute afin de retomber dans la surface et ainsi tromper l'arbitre. Forcément la Société Générale montrait son désaccord par l'intermédiaire de son numéro 7 pas avar de palabres.
Peu importe, Tony, sans le moindre scrupule, se chargeait de transformer la sentence d'une frappe en rupture sous la barre.
1-0 pour l'USAC, pendant ce temps Eurosport bat ses records d'audience.

Suite à l'ouverture du score, l'USAC commençait à dérouler et à poser son jeu, les remplaçants faisaient leur entrée, jusqu'à un coup de pied arrêté en faveur de la Société Générale. Coup franc excentré. Le latéral gauche le tire dans la boite, Juju tente une sortie façon Goldorak. Malheureusement, ses fulguro-poings étaient quelque peu défaillants. La balle est alors montée très haut, avant qu' Apoula Juju ne termine le travail tout seul comme un grand en smashant le ballon dans son propre but façon "Jeanne et Serge".(à imaginer avec cette musique http://www.youtube.com/watch?v=Gpc5_3B5xdk). Tout le stade était décontenancé et le poteau, pourtant complètement innocent en prenait pour son grade. Un but gag digne du best-of du "Foot en Folie". Les compteurs étaient remis à zéro.
1-1.

Ce but a boosté la Société Générale qui accentuait son pressing et mettait encore plus d'ardeur dans l'impact. Le match se rééquilibrait avant LE geste du match. Tom G, qui avait passé plus de temps sur le cul que sur ses jambes (en même temps quelle idée de jouer en ballerine), héritait du cuir sur le côté gauche dans la surface. Après une course d'une dizaine de mètres, il était complètement asphyxié, son regard s'embrumait, mais dans un dernier sursaut de lucidité, il se décalait sur son pied droit avant d'enchainer une frappe canon dans la lucarne opposée. Le gardien a encore les oreilles qui sifflent suite à cette fusée mesurée à 353 km/h avec un vent pourtant défavorable. Pendant un instant il a retrouvé ses jambes de 20 ans. A la base, il voulait célébrer son but en faisant 4 tours du terrain, mais trahi par son corps usé par les années, il n'a eu d'autre choix que de le célébré modestement alors qu'intérieurement il était dingue.
Un but estampillé Marc Landers et ce, juste avant la mi-temps.

15h52. USAC 2, Société Générale 1.


La seconde mi-temps, était moins intéressante, les débats étaient toujours aussi serrés voir même tendus, en témoigne ces deux altercations provoquées par le N°10 nantais, la seconde qui aurait d'ailleurs pu déboucher sur une volée de phalanges. Toine qui s'est racheté une conduite est venu calmer tout le monde... J'déconne c'est à ce moment qu'il a fourni sa plus grosse accélération du match pour aller dire sa façon de penser au Numéro 10. Chasser le naturel il revient en Volvo...

Entre-temps Tom D., était passé tout près de mettre son équipe à l'abri, mais le montant en décidait autrement.

Pendant les 20 dernières minutes, les cartons vont sortir comme les mini-jupes au printemps, notamment deux blancs contre la Société Générale qui, pour le coup criait au complot arbitral.
A chaque coup de sifflet, ils s'emportaient, même lorsque les décisions étaient justifiées. A force de trop parler et s'insurger sur chaque décision arbitrale, ils ont passé un tiers du match à 10 contre 11. Et ouais les mecs comme dirait Thierry Becarro : "MOTUS"...

Niveau football pas grand chose à signaler, des deux côtés les occasions ne furent pas légion. A noter quelques beaux gestes, des talonnades "vintage" de Tom D, des ptits ponts à faire pleurer, signés Tony G. et un superbe but de Tom G. d'un lob toute en décontraction malheureusement en position illicite, du coup il écopa d'un jaune. Généreux, non seulement il régale le public mais en plus il participe à la cagnotte, un exemple pour les plus jeunes.

16h55. L'arbitre siffle la fin du match, victoire aux forceps mais au final assez méritée de l'USAC qui a fourni une prestation sérieuse et a fait preuve de beaucoup de solidarité même si dans le jeu ca reste encore insuffisant.
C'est une réaction nécessaire et attendue suite à la débâcle du CHU. Quoiqu'il en soit il faut continuer à faire les efforts nécessaires pour enfin être régulier dans les résultats et les performances.

Les retours du Capitaine et de Tony G. ont été déterminants (j'vous envoie mon RIB demain), merci à Marc Landers d'avoir pris possession du corps de Tom à un moment opportun et je terminerais en disant que Flo est revenu avec les 4 points dans ses valises et ça ça n'a pas de prix... pour tout le reste il y a Eurocard MasterCard. Merci pour tout.

PS 1 : Une petite pensée à Seb et Edwige, et surtout un bon et prompt rétablissement au petit bout de chou Louis. Bisous les enfants.

PS 2 : Juju, t'avais oublié tes gants dans les vestiaires, je les ai retrouvés :


Gants de Juju lors du mythique USAC - Sté Générale



Micky.

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 1 Dirigeant
  • 1 Joueur
  • 2 Supporters

Aucun événement

+