Union Sportive et Artistique du Groupe Caisse des Dépôts  : site officiel du club de foot de ANGERS - footeo

USAC ANGERS 1-3 RENAULT SANDOUVILLE

6 décembre 2011 - 18:21

Entre frustration et résignation...

USAC  ANGERS    
 

1-3  

RENAULT SANDOUVILLE


Buteurs: Tom D.
 

 

Composition :  4-1-2-2-1 [ JP -- Freddy - Fred - Toine - Anto (c) -- Doudou -- Micky - Flo -- Fafane - Tom D.-- Tony G.]

Remplaçants (de luxe) : Douguy, Seb G., TomTom, Nunien.



S amedi 03 décembre 2011 - 15 H.
A la "Jack Daniel's" Arena de Feneu.

 

Entre frustration et résignation.

 

1er week-end de décembre, le temps est de saison, pluie et froid sont au programme, les feuilles des arbres tapissent une partie de la pelouse de la Jack Daniels Arena de Feneu.
 

C’est dans ce cadre bucolique que les joueurs de l’USAC arrivent un à un attirés par l’odeur du café frais. Patrick, Gillou et Christian sont déjà aux petits soins pour mettre leurs joueurs dans des conditions optimales. A noter que Gilles a pris sur lui pour ne pas vanner sur la nouvelle contre-performance monégasque, ce que TomTom n’a pas eu la décence de faire.
En parlant de
TomTom, remercions-le, lui et ses acolytes, (à ne pas confondre avec alcooliques… Ce qu’ils sont aussi) d’avoir une nouvelle fois participés à l’enrichissement du club. En ces temps de crise c’est un geste d’une extrême bonté.  Les yeux d’Anto brillaient comme ceux d’un enfant à DisneyLand devant cette rentrée d'argent.

14h00, Coach Nunien, regroupe ses troupes dans le « Club House » afin de faire son débriefe sur l’adversaire du jour : Renault Sandouville. Sandouville, charmante bourgade de 754 habitants, nichée dans le département de la Seine-Maritime.

Le coach a ainsi insisté sur le fait que le championnat de CN2 était une priorité du club et que l'adversaire était à la portée de l’USAC qui en cas de victoire pouvait potentiellement prendre la tête du groupe. La pression monte...

14h10, tout le monde se retrouve dans la promiscuité des vestiaires, où est dévoilée la nouvelle tunique que portera dorénavant fièrement l’USAC. Un maillot rayé de noir et de… Fuchsia. Le coloris a fait débat dans le vestiaire. Ni vraiment rose, ni vraiment violet mais foutrement saillant. Les pecs (sic) de Nunien n’ont jamais été aussi bien mis en valeur, à part peut être lors de la Gay Pride de 2008 à laquelle il avait participé.

TomTom a fait grise mine en voyant cette nouvelle teinte de maillot puisqu’il avait fait le tour des boutiques de Nantes la veille pour acheter de nouveaux souliers rouges et noirs, les couleurs historiques de l’USAC, de Jeanne Mas et de Stendhal. Imaginez donc sa déception en découvrant ce fuchsia. Une déconvenue que Flo ne connaitra pas puisque lui aussi avait investi dans de nouveaux crampons, mais était resté dans la sobriété. Il avait opté pour le noir, en parfaite harmonie avec les nouveaux shorts et nouvelles chaussettes. Et détail ultime de l’élégance et de la classe, il arborait un boxer ... fuchsia en totale accord avec le maillot.. Même en matière de mode cet homme est au-dessus.

Après cet intermède « Karl Lagerfeld », place à la compo. LA grosse sensation, c’est la présence de Jipouille… dans les cages. Face aux défections de Juju, Mika, Yannou et la sienne, Nunien n’a pas eu d’autre choix que de faire appel à JP pour dépanner à un poste qu’il a déjà occupé par le passé. Pour le reste c’est du copier-coller par rapport au dernier match mise à part que Fafane réintégrait le onze et Seb, le groupe.

15h00, entrée sur le terrain sous l’air de la Champion’s League et sous un énorme tiffo des ultras USAC. Le protocole traditionnel, la petite photo « tout le monde est copain », le serrage de paluches et place aux choses sérieuses.

Face une équipe athlétique et relativement solide l’USAC réalisait 25 premières minutes intéressantes avec une conservation et une utilisation du ballon plus que correcte. Les angevins se créaient les meilleurs opportunités sans pour autant être très dangereux du fait d’un manque de spontanéité dans le dernier geste. Seule occasion pour les visiteurs une frappe contrée que JP sort joliment.

Pendant ce temps, Gillou n’était pas au mieux sur le banc, entre les nouvelles tuniques fuchsias de l’USAC et le fait que Sandouville jouait  dans les mêmes couleurs que l’équipe de son cœur, Nantes, il lui a fallu 10 bonnes minutes et un regard Kalachnikov du Coach pour comprendre quelle équipe il devait encourager.

34ème minute de jeu, le N°4 adverse transperce les lignes défensives angevines façon Forrest Gump, se présente seul devant Jipouille avant de décaler pour son attaquant qui n’a plus qu’à pousser le ballon dans la cage vide.

0-1. Ouverture du score un peu contre le cours du jeu qui fait l’effet d’une petite gifle pour l’USAC pourtant bien en place jusqu'à présent.

Quelques minutes plus tard cette petite gifle se transforme en claque à la Bud Spencer, cette fois c’est le N°7 normand qui transperce à nouveau toute la défense de l’USAC pour aller tromper seul Jipouille, abandonné par ses coéquipiers.

L’USAC montrait un sens de l’hospitalité impressionnant…


0-2, le souffle coupé, l’USAC a ensuite mis plusieurs minutes avant de reprendre ses esprits et la maitrise du ballon, juste avant que l’arbitre ne renvoie les 22 acteurs aux vestiaires.

A la pause, Coach Nunien a tenté de remobiliser l’équipe en insistant sur les choses positives de la 1ère période. L’objectif étant de réagir très rapidement en seconde mi-temps pour faire douter les visiteurs.

Pendant ce temps, Gillou pas le dernier en matière de déconnade, improvisait un "ventre et glisse" en face de la buvette (à côté des marches) pour amuser les supporters de Sandouville ayant fait le déplacement. Un vrai bout en train. Merci à Patrick de nous avoir fait part de cette anecdote que je ne pouvais passer sous silence.

A la reprise, les angevins ont bien essayé de concrétiser les souhaits de leur coach, mais à 2-0 en leur faveur, Sandouville évoluait dorénavant en confiance et faisait bien circuler le ballon. Les changements opérés ne changèrent pas fondamentalement la partie, sur un énième ballon en profondeur le N°9 jaune et vert se présenta seul face au portier angevin, avant que Freddy ne le crochète dans la surface. Carton rouge, pénalty indiscutable et indiscuté. Certains affirment que Freddy aurait volontairement pris un rouge afin d’aller éteindre les phares de sa 205 de peur de devoir pousser pour partir, d’autres disent qu’il commençait à avoir froid et qu’il voulait profiter des douches chaudes. La vérité est ailleurs...

0-3. En infériorité numérique, une victoire angevine relevait alors du miracle. Malgré tout, l’USAC se réorganisait, et continuait de se battre. Leur combativité fut enfin récompensée, (pendant que Fafane jouait la danseuse avec les ballerines de Tomtom),  Tony éliminait deux joueurs après un contre favorable heureux et lançait idéalement la fusée Tom D. qui s’en allait battre le gardien normand d’un "plat du pied sécurité".

1-3 l’honneur est sauf et l’on sent qu’un autre but pourrait complètement tétaniser et faire déjouer Sandouville qui commençait à souffrir physiquement.

 

A 5 minutes de la fin, Tomtom qui avait très peu eu l'occasion de toucher le  ballon jusqu’à présent, commença à tricoter dans la surface, pif pouf il nous sort un jolie écharpe en laine et un caviar pour Tony qui seul au 6 mètres se fendait d’un raté digne des immanquables de Téléfoot. Ah, bah ça pour marquer des papinades et des frappes en lulu y’a du monde mais quand faut marquer à 6 mètres de la cage, y’a plus personne. Bref, l’arbitre siffle la fin du match sur ce score sévère de 3 buts à 1.

Au terme de cette rencontre et comme face au CHU de Caen, la déception et la frustration dominaient. L’USAC a fourni une prestation intéressante mais a commis trop de sautes de concentration et à ce niveau ça se paye cash.

Il va maintenant être difficile d’accrocher les deux premières places mais il faut continuer d'y croire et se faire pardonner dès le week-end prochain face au CHU d’Angers.

Un ptit clin d'oeil aux supporters indéfectibles qui font preuve d'une fidélité sans borne et ce, quelque soit le temps, Robby et Jeannine en tête, et bien sûr Rachel, Alain, Daniel, plus les joueurs suspendus ou blessés, Yannou, Mika etc..

Au passage, un ptit bonjour à Pépin et Patrick qui étaient présents lors du match précédent et auxquels je n'avais pas fait référence.

Micky.

 

Commentaires

Staff
Fred_1 B
Fred_1 B 9 décembre 2011 22:41

voir aussi le résumé de cette journée de championnat national sur le site de l'A.S Orange : http://www.asorange.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=621:championnat-national-acces-visiteurs-&catid=11:archives&Itemid=15

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 1 Dirigeant
  • 1 Joueur
  • 2 Supporters

Aucun événement

+