Union Sportive et Artistique du Groupe Caisse des Dépôts  : site officiel du club de foot de ANGERS - footeo

CHU ANGERS 4-6 USAC ANGERS

15 décembre 2011 - 12:25

Un score de tennis pour une mise au point nécessaire !!!

CHU ANGERS     
4-6 
 
USAC ANGERS 


Buteurs: Tom G. *3, Micky, Anto, Douguy (sp).

 
 

Composition :   4-2-1-2-1 [ JP -- Seb - Fred - Toine - Anto (c) -- Doudou - Micky -- Flo - Fafane - Douguy -- Tomtom]

Remplaçants (de luxe) : Mika R., Nunien.




Samedi 10 décembre 2011 - 14 H 30.

Au Stade du Lac de Maine


EN DEMIE SANS PRESSION...

Petite pause dans le championnat régional, l'USAC faisait son entrée en Coupe de l'Anjou, l'équivalent de la Coupe de la Ligue pour l'OM. Trois victoires et hop une ligne de plus au palmarès.

Bon, avant de penser à la finale et la descente du Boulevard Foch en bus, il fallait dans un premier temps vaincre le CHU d'Angers en quart de finale.

Mais, pour l'USAC il ne s'agissait pas que d'un simple tour de Coupe. En effet, après la défaite humiliante en championnat, l'heure de la revanche avait sonné. Il était de temps de remettre les pendules à l'heure. C'était une question d'honneur et de hiérarchie régionale, en gros il fallait montrer qui c'était le PATRON !!! Plus qu'un match, une mise au point comme le disait si bien Jackie Quartz la chanteuse préférée de Fafane (http://www.youtube.com/watch?v=-Q1I-p9JXQE).

Bref.
Le CHU n'ayant plus de stade attitré, ils font un peu figure de SDF du football entreprise. C'est donc au Stade du Lac de Maine qu'était fixé le rendez-vous.
Une opposition entre des "sans abris" et des intermittents du spectacle, l'affiche avait de quoi faire rêver...

Une fois n'est pas coutume Fafane participait à la cagnotte, cette fois, parce qu'il ne portait pas l'équipement officiel du club. Ce doit être le seul joueur du club ayant payé le triple du prix de la licence. Pas de quoi émouvoir Anto qui notait scrupuleusement ce nouvel impair.

Gillou, tête et épaules basses, les yeux rivés sur ces chaussures, ne fanfaronnait pas. La raison de cette humeur chafouine : ses canaris se sont fait pitoyablement éliminer de la Coupe de France par une équipe de ... DH. Il ressentait enfin ce qu'un monégasque ressent chaque week-end. Micky, fort logiquement, jubilait intérieurement après des week-ends de brimades et de moqueries en tout genre.

Une fois arrivé dans les vestiaires, coach Nunien dévoilait la compo du jour. Petit changement tactique, avec une réorganisation du milieu de terrain. Micky était associé à l'indéboulonnable Doudou, Flo évoluait en N°10, Douguy et Fafane jouaient les pistons dans les couloirs et Tomtom prenait le front de l'attaque.

Derrière, Seb, en l'absence de Freddy, réintégrait le onze, pour le reste pas de changement par rapport au match dernier. Mika R. prenait place sur le banc avec Nunien et JP était de nouveau aligné dans les cages après sa bonne prestation face à Sandouville.
Pendant sa causerie, le coach est évidemment revenu sur cette pathétique défaite en championnat. Ordre du jour : VICTOIRE IM-PE-RA-TI-VE. Quelques semaines après être passés pour des joueurs de fête foraine, le coach demandait à son équipe de se sortir les doigts du fondement afin de redorer le blason de l'USAC. Le groupe semblait avoir parfaitement assimilé le message, en témoigne les yeux humides de Seb et Anto. A moins qu'ils ne se soient frottés les yeux alors qu'ils avaient les mains pleines de "Musclor".

14h30. L'arbitre donne le coup d'envoi.

3 minute de jeu et déjà une première grosse occasion, Tomtom lancé en profondeur, se retrouvait excentré dans la surface, il avance, fixe la défense, refait ses lacets, rentre son maillot dans son short, trouve même le moyen de se rouler une clope avant de servir Douguy absolument seul au second poteau ... et là; c'est le drame. A 28.5cm, du but Douguy trouve le moyen de mettre le ballon à côté du but, ce qui reste une belle performance tant il était plus simple de la mettre au fond. Certains ont pu y voir un vibrant hommage à Yannou, puisque ce raté est la parfaite copie de celui de Yann face au CHU en championnat. Ca en est limite émouvant...

Quelques minutes après, nouvelle chance pour Douguy, lancé pleine axe, encore tout retourné par son incroyable raté, il décide de frapper des 16 mètres alors qu'il semblait avoir le temps de s'approcher encore un peu. Bilan, 2 pigeons morts, un dans un état grave.

0-0.

Au quart de jeu, l'USAC trouve enfin l'ouverture. Doudou d'une passe lumineuse, lance Tomtom dans la profondeur. Ce dernier se présente seul face au gardien, et l'ajuste d'un petit exter des familles.

0-1. Comme lors du match de championnat, l'USAC ouvre le score par Tomtom.
Et la suite du scénario sera dans la même veine que ce match tristement célèbre.

Après cette ouverture du score, c'est le trou noir, de nouveau l'USAC déjoue complètement et se fait punir sur l'une des premières opportunités du CHU.

1-1. Sur le banc Coach Nunien se contient, mais ses yeux injectés de sang trahissent sa colère.

L'USAC donne donc l'engagement, la défense n'est pas attentive, Douguy en voulant remette en retrait ne trouve personne si ce n'est l'attaquant adverse qui ne se fait pas prier pour aller battre un JP de nouveau abandonné par sa défense.

1-2. Break CHU. Deux buts en mois d'une minute. S'en est trop pour le coach qui explose et encourage (ironiquement) ses troupes à continuer de la sorte. Les veines de son front étaient gonflées à bloc, ses yeux étaient à deux doigts de quitter leur orbite, on aurait cru un remake de Hulk...

Tous les joueurs revoient le film du match de championnat défiler dans leur tête...Pendant quelques minutes l'USAC était aux abonnés absents, les joueurs erraient sur la pelouse comme des zombies.

Une fois revenus à leurs esprits, les joueurs de la CDC reprirent enfin le contrôle de la sphère, Micky lançait Flo dans une situation analogue au premier but, cette fois la conclusion était moins heureuse, le gardien remportait son duel.

Dans la foulée, Tomtom, de nouveau parfaitement lancé par un Doudou "en mode Xavi" s'en allait marquer après avoir éliminé le gardien.

2-2. Ouf. Le coach se détendait quelque peu même si ces mâchoires serrées laissaient transparaitre des stigmates de crispation.

A la 37ème minutes (j'en sais rien en fait), suite à une récupération de Seb dans son camp, la contre attaque se développait, Flo en position de débordement, répondit à l'appel au premier poteau de Micky par un centre millimétré. Micky décroisa sa tête. But et amputation de trois phalanges pour le gardien qui n'a pas eu la main assez ferme. Stupéfaction des coéquipiers de Micky qui, pour être honnête n'utilise son jeu de tête qu'avec parcimonie.

2-3.

Quelques minutes après, l'USAC se procurait un coup de pied de coin ((c) JM Larqué) dont se chargeait Micky. Toine lui faisait remarquer qu'ANto était monté, en même temps il était difficile de rater le garçon avec ses 2m80. Micky verrouillait la cible et envoyait le ballon sur la tête d'Anto. Détente de 2.8cm, le cuir heurte le bon angle de son crâne, poteau rentrant.

2-4. L'USAC rejoint les vestiaires avec deux buts d'avance alors qu'ils étaient menés 2-1.

Lors de la mi-temps, le coach pointait du doigt les trop nombreuses absences de son équipe ainsi qu'un déchet technique trop important à ce niveau. Au passage il procédait au premier changement, Mika R. prenait la place de Micky.

La seconde période commençait sur un rythme bien moins enflammé que la première, peut être une conséquence indirecte du froid qui gagnait le stade.
Et c'est suite à une action quelque peu confuse que le N°7 du CHU fût trouvé dans la surface avant de tromper Jipouille une nouvelle fois impuissant.

3-4. L'USAC se remettait toute seule en danger et n'était pas à l'abri d'une égalisation.

Par la suite, les débats se durcissaient et la tension était palpable (pas de pensée grivoise messieurs), en témoigne ce geste digne de "Tigres et Dragons" de Fafane sur le N°9 du CHU. Une espèce de planchette japonaise directe dans les parties. Certains témoins affirmeront que ces testicules sont remontés jusque dans la glotte (de Lascaux). Pas sûr que qu'il puisse assurer sa descendance, Fafane vient d'inventer le concept de "Fafanectomie". C'est comme une vasectomie mais fait de manière artisanale par Fafane.

Après cet intermède médical, l'USAC se donna de l'air de nouveau par l'intermédiaire de Tomtom, suite à un joli mouvement collectif, Mika R. centre d'un exter en une touche, contrôle du poitrail de Tomtom qui ajuste ensuite le gardien d'un plat du pied.

3-5. Le break semble enfin fait en faveur de l'USAC.

Quelques instants plus tard, Anto qui pénétrait pour la seconde fois du match dans la surface adverse, se faisait accrocher par un milieu adverse un peu maladroit suite à un crochet à la Sammy Traoré. L'homme en noir désigne sans sourciller le point de pénalty.

Douguy montre qu'il a des bonnes baloches après son raté d'anthologie en 1ère période. Il prend le ballon, le pose sur le point de pénalty, s'élance ... paf contre-pied parfait.

3-6. L'affaire est pliée. Le sosie de Gustavo Kuerten qui conclue ce match de tennis, ça n'a pas de prix pour le reste il y a ...

Malgré tout, le CHU vaillant jusqu'au bout obtiendra à son tour un pénalty suite à une sortie de JP dans les pieds de l'attaquant adverse jugée trop autoritaire. Il est vrai qu'il y avait un peu du Cyril Rool dans ce tacle mais il avait parfaitement joué le ballon. En Irak, les arbitres ne sifflent pas ce style d'intervention.

4-6. Fin du match, l'arbitre envoie les acteurs chahuter sous les douches.

Une nouvelle fois branchée sur courant alternatif, l'USAC se rachète en partie de son humiliation, même si dans le jeu, ils ont fait preuve d'encore trop de lacunes et d'approximations techniques. Malgré tout il faut souligner la réaction d'orgueil de la première période signe que cette équipe peut faire de belles choses quand elle s'en donne les moyens.

En espérant qu'ils vont confirmer lors du dernier match de l'année, à Nantes, face à l'ASPTT, histoire de conclure l'année de fort belle manière.

Tout ce beau monde s'est ensuite retrouvé à Feneu pour le Repas de Noël qui s'est passé dans une excellente ambiance. Merci à tous les participants et bien sûr à tous les organisateurs, Patrick, Gillou, Christian, Tony, Odile, Nunien etc...

Micky.

 

PS : LES PHOTOS DE LA SOIREE SONT DISPONIBLES SUR LE FACEBOOK ET SUR LA GALERIE DU SITE.

Facebook USAC Angers

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 1 Dirigeant
  • 1 Joueur
  • 2 Supporters

Aucun événement

+