RENAULT SAINT SEBASTIEN 0-1 USAC ANGERS

24 octobre 2012 - 13:12

La naissance d'un groupe?

Samedi 20 octobre 2012 -15 h 00- 

RENAULT ST SEBASTIEN 0-1 USAC ANGERS

COMPO : Yannou -- Julien G. - Thiago Guémas - Anto. - Seb // Pierrot - Flo // Doudou - Tom D. // Dams - Tom G..

Remplaçants : Jipouille, Micky, Nunien.

Buteurs : Tom G.


Une semaine après leur victoire poussive face au CHU, les troupes du Coach Nunien se déplaçaient en terre nantaise pour y affronter l'équipe de Renault Saint Sébastien dans le cadre de la Coupe de France.

Avant cette opposition, l'USAC n'avait clairement pas les faveurs des bookmakers puisque le site de paris en ligne Pet and Pin.com les donnait vainqueur à 30 contre 1.
Un statut d'outsider que l'équipe angevine devait principalement aux deux déplacements calamiteux de la saison passée.

En effet, lors de leurs derniers voyages sur la pelouse de Saint Sébastien, l'USAC était repartie avec des valises plus grosses que celles d’une femme qui part en vacances. Il est vrai qu’avec quatorze buts encaissés en deux matchs ; difficile de partir favori.

Mais si le président Gautieritchev avait fait le déplacement, c’était pour faire table rase du passé. Cette fois, pas question de passer pour une équipe de gigolos de fête foraine. La seule chose avec laquelle le dirigeant originaire de Grozny voulait repartir c’était la qualification.

Nous vous prions de nous en excuser, mais cette semaine vous ne pourrez pas être informés des dernières petites indiscrétions d’avant-match puisque, pris dans les embouteillages, nous sommes arrivés seulement vingt minutes avant le match.

Nous irons donc à l’essentiel. Une fois n’est pas coutume s’empresseront de dire les mauvaises langues.

Bref. Au niveau de la composition, la première surprise concernait le poste de gardien de but. Yannou qui avait joué dans le champ lors des deux dernières parties prenait la place d’un Jipouille qui se retrouvait sur le banc sans passer par la case départ et sans toucher les 20 000 €.

En ce qui concerne la défense, aucun changement par rapport à celle alignée la semaine dernière. Nous retrouvions Julien, Anto, Thiago Guémas et Seb.

On ne pas en dire autant du milieu de terrain qui subissait plusieurs petites retouches du fait de l’absence de Douguy et du retour de Pierrot. Ce dernier retrouvait sa place dans l’entrejeu pour y apporter un peu plus de puissance. Et puisque sans maitrise la puissance n’est rien, Flo complètait ce milieu récupérateur malgré une douleur persistante à la cuisse.

L’inamovible Tom prenait le couloir droit pendant que Doudou était exilé côté gauche.
Pas de changement non plus devant, Damien était associé à Tom G.

Autant vous le dire d’entrée, ce match ne restera pas dans les annales. Les défenses se sont montrées solides bien aidées par des attaques en manque cruel d’inspiration. Le bon côté des choses c’est que ça fait moins de choses à écrire, donc moins de papier donc moins d’arbres abattus. C’est  aussi ça le football responsable.

Les premières minutes étaient plutôt à l’avantage des locaux qui squattaient la moitié de terrain angevine sans pour autant porter le danger devant la cage de Yannou.
Défaillants dans la circulation de balle et dans les duels, les angevins se contentaient de contenir les offensives nantaises qui s’avéraient, au final, aussi tranchantes que des couteaux à beurre.

Une fois le premier quart d’heure passé, les joueurs du coach Nunien sortirent de leur torpeur et commencèrent à récupérer le contrôle du cuir. Le jeu se déroulait quasi exclusivement sur la droite du terrain, ce qui permettait à Doudou de récupérer de son déménagement effectué le matin même et de digérer son sandwich "rillette-mousse de canard" avalé en vitesse sur le chemin.

Une nouvelle fois très remuant, Damien semait la zizanie (Cordy) dans la défense adverse par ses percussions mais manquait de clairvoyance au moment de la dernière passe.

Juste après, sur un ballon capricieux, Yannou qui s’ennuyait ferme, faisait passer quelques frissons dans le dos du coach sur un arrêt en deux temps peu académique.

Dans la foulée, « Speedy Damien » idéalement lancé à l’extrême limite du hors-jeu fila au but. Plus lucide que sur les actions précédentes, il servit sur un plateau Tom G qui ne laissa pas la moindre au chance au gardien adverse. Arrivé à pleine vitesse (7km/h), il ajusta le portier d’un plat du pied gauche. Il en profitait pour faire taire ses détracteurs qui ont longtemps sous-entendu que son pied gauche ne lui servait qu’à monter dans le minibus.

0-1. Exceptionnellement,  l’USAC faisait preuve d’autant de réalisme que Monaco la veille à Angers.

Sur le bord du terrain le coach adverse était à deux doigts de la crise de nerf. Au bord des larmes, il criait à la face du monde l’injustice dont il se sentait coupable. Pour lui, il ne faisait aucun doute que Damien était en position de hors-jeu au départ de l’action.

Sonnés par cette ouverture du score les joueurs de Renault ne parvenaient pas à se révolter, leurs attaques restaient trop timide pour espérer inquiéter un Yannou au chômage technique.

A la demi-heure de jeu, Flo regarda le banc avec un regard inquiet. Sa cuisse le faisait trop souffrir. Coach Nunien se retourna vers le banc et croisa le regard de Micky. Après sa prestation comique de la semaine passée, le coach se demandait s’il ne valait pas mieux que Flo joue sur les mains plutôt que de le faire entrée. Après une longue et difficile réflexion, Nunien se décida à redonner une chance à Micky.

A 10 minutes de la mi-temps, le coach fit donc entrer son N°13 à la place de Flo. Tom D. glissait dans l’axe pendant que Micky prenait le couloir droit afin de faire parler sa vitesse légendaire.

Rien de notable ne se passa jusqu’à la pause, c’est donc sur ce score de 1-0 en faveur de l’USAC qui les 22 acteurs regagnaient les vestiaires.

Au retour, le match ne gagnait pas forcément en intensité malgré la domination de Renault. Même s'ils poussaient pour égaliser, leurs attaques restaient encore trop brouillonnes. De son côté la défense de l’USAC faisait le boulot en se montrant particulièrement solidaire. 

Au fil du match, le milieu de terrain angevin laissait le ballon à leurs adversaires . De son côté, Micky écopait d’un nouveau carton après celui de la semaine passée. En 30 minutes effectives sur le terrain, en deux matchs, Micky a écopé de deux cartons. Des stats à la Cyril Rool.

A un quart d’heure du terme, Thiago Guémas, était à deux doigts de faire basculer la partie. Sur une passe en retrait mal assurée façon Zoumana Camara, il envoya Yannou au casse-pipe. Ce dernier sortit à la rencontre de l’attaquant adverse pour dégager le ballon. L'attaquant nantais ne freina pas sa course et les deux joueurs se percutèrent violemment.

Yannou ne sortit pas indemne de ce choc. Touché à l'épaule il dut céder sa place à Jipouille pour une fin de match qui s’annonçait bouillante.

Dans ces dernières minutes, Saint Sébastien faisait le siège de la défense angevine qui résistait avec brio aux assauts adverses. Et pour ajouter encore un peu plus de piment à cette fin de match, Damien ne trouva rien d’autre que de se faire expulser. Après avoir reçu un coup ; à la Charles Bronson, il se fit justice lui-même. On voit que le garçon a séché quelques cours de catéchisme dans son enfance. Normalement on est censé tendre l’autre joue, pas tacler au niveau de la carotide.

Bref. Malgré cet écart de conduite, l’USAC finira par s’imposer sur ce score de 1-0.

Une victoire qui ne restera pas dans les mémoires pour la qualité du jeu pratiqué mais qui a montré que, lorsqu’elle le voulait cette équipe pouvait faire preuve de solidarité (dédicace à Sylvain) et d’une abnégation sans faille. Des qualités dont cette équipe n’avait pas fait preuve jusqu’à présent et pourtant indispensables à la conquête des sommets.

Nous conclurons sur une phrase qui aurait été dite par Tom D. dans le minibus du retour, et qui nous laisse relativement perplexe : « Je n’ai pas été transcendant mais quand je suis sur le terrain, les autres se transcendent ».

Je vous laisse méditer sur cette phrase.


Micky.

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 1 Dirigeant
  • 1 Joueur
  • 2 Supporters

Aucun événement

+