USAC ANGERS 4-1 MUNICIPAUX SAINT HERBLAIN

29 octobre 2012 - 14:02

Du plaisir et un chef d'oeuvre.

Samedi 27 octobre 2012 -15 h 00- Jack Daniels Arena

USAC ANGERS 4-1 MUNICIPAUX SAINT HERBLAIN

COMPO : Jipouille -- Julien G. - Thiago Guémas - Anto. - Seb // Doudou - Flo // Douguy - Micky // Tom D. - Tom G..

Remplaçants : Fred, Alex, Nunien.

Buteurs : Tom D *2; Tom G. *2.

Une semaine après une qualification acquise à l’orgueil (avec les c….. pour les amateurs de poésie)  face à Renault, l’USAC recevait l’équipe des Municipaux de Saint-Herblain pour le compte du 3ème tour de la Coupe de France.

Et c’est baigné par un soleil radieux que la Jack Daniels Arena s’apprêtait à accueillir cette dernière rencontre du mois d’octobre.

Ce temps splendide semblait déteindre sur les joueurs, puisque l’arrivée au stade se faisait dans une ambiance de pure convivialité. Les sourires barraient les visages de chacun et les rires rythmaient les conversations. Même le coach, pourtant tendu comme un octogénaire sous viagra ces derniers temps, semblait contaminé par cette bonne humeur.

Malgré tout, pas question pour notre inspecteur des impôts (Anto) de laisser passer le moindre écart. Et Douguy, une nouvelle fois en retard, en fut la première victime ($$$).

Une fois tout le monde arrivé, les joueurs furent invités à rejoindre les vestiaires, dans une ambiance toujours aussi détendue.

Mais fil des minutes, les visages se fermaient et les sourires s’effaçaient pour laisser place à la concentration.

D’humeur décidément très taquine le coach, pendant sa causerie, y allait de sa petite vanne sur les qualités de buteur de Douguy (Bah tiens elle est bonne celle là) et la vitesse de pointe de Micky (MDR PTDR XPLR RATP).

Pas épargné par les blessures des uns et les absences des autres, le coach a dû une nouvelle fois, faire fonctionner ses méninges à plein régimes.

Cette réflexion de haute intensité n’a finalement pas accouché de schéma fantaisiste comme ce fût le cas la saison passée. Confiance au  4-4-2 des semaines précédentes. Seuls le positionnement et le nom de certains joueurs alignés étaient différents.
Ainsi, Yannou, victime d’une entorse acromio-claviculaire avec distensions des ligaments et arrachement des sourcils, dut déclarer forfait. C’est donc Jipouille qui le remplaçait.

Pas de changements pour les quatre de derrière. Julien, Anto, Thiago Guémas et Seb étaient de nouveaux opérationnels.

Exilé à gauche face à Saint Seb., Doudou profitait de l’absence de Pierre pour retrouver une place dans l’axe où il accompagnait Flo. Ce dernier, en délicatesse avec sa cuisse, assurait sa place grâce à des séances de sado-mésothérapie.

A force de persévérance -ou de rapports bucco-génitaux avec le coach- au choix, Micky était titularisé pour la première fois en tant que milieu droit. Douguy de retour, retrouvait son couloir gauche.

Suite à la suspension de Dams, Tom D. « le gourou qui transcende  les autres » et Tom G. endossaient le rôle de dynamiteur de défense.

Fred et Nunien s’installaient sur le banc en attendant l’arrivé d’Alex qui venait donner un coup de main.

Pour l’occasion, Gomberinho avait fait le déplacement pour supporter ses anciens coéquipiers. Il en profita également  pour tirer le portrait de l’équipe, afin de  mettre à jour le Facebook de l’USAC. Micky en véritable escroc avait choisit son jour pour être titulaire.

Dès les premières minutes de la partie, on sentait l’USAC dans un bon jour. Emmener par un Flo inspiré, les joueurs angevins prirent rapidement le contrôle des opérations en développant un jeu léché et fluide. La défense était bien en place, les milieux se montraient très disponibles et les attaquants semblaient affûtés comme des lames de rasoir.

Du coup, assez logiquement, les premières occasions furent à mettre à l’actif des protégés du président Gautieritchev.

Micky, à la conclusion d’un beau mouvement collectif, alluma la première mèche, mais sa frappe quelque peu dévissée ne fit pas frémir le portier adverse.

Dans la foulée Douguy et Tom D., par leurs débordements, mirent en danger la défense nantaise. Mais à chaque fois ils manquaient de discernement dans le dernier geste.

A force de subir la défense de Saint-Herblain finit par céder. Idéalement lancé par un service qualité label rouge de Flo, Tom D. s’en alla fixer le gardien et après un coup de rein à faire pâlir un acteur de film pour adulte, l’élimina et poussa la sphère dans la cage vide.

1-0. Une ouverture du score qui paraissait inéluctable tant la domination angevine était flagrante.

Malheureusement pour les visiteurs, ce but ne calmait pas les ardeurs offensives des angevins qui continuaient de monopoliser le ballon. Saint-Herblain, malgré de bonnes intentions, ne parvenaient pas à se montrer dangereux.

La défense se montrait intraitable et avec un Doudou omniprésent à la récupération, rien ne semblait pouvoir perturber la quiétude de Jipouille. La grosse activité du Matuidi de l’USAC permettait à Flo d’être extrêmement disponible dans les phases offensives.
Sur une contre-attaque rondement menée, la pétrolette normande s’échappa une nouvelle fois, mais le retour du défenseur l’empêcha d’ajuster son tir qui passa de peu à côté.

Une action qui fit sortir Nunien de ses gonds. Il passa sa colère sur le pauvre Thiago Guémas dont le seul tort fut de prévenir Tom D.  du retour de son défenseur. Malgré sa bonne humeur d’apparence on sentait que le coach était encore tendu comme une crampe. Chassez le naturiste…

Quelques minutes après cette grosse opportunité, les spectateurs venus en masse eurent la chance d’assister au chef d’œuvre de l’après-midi.
Suite à un coup de pied arrêté en faveur des nantais, les angevins amorcèrent une contre attaque. Micky trouva Tom G. dans le rond central. La suite appartient à l’histoire. Après avoir passé un petit pont des familles au premier défenseur, il enchaina par un grand pont sur le second puis fila au but avant d’éliminer le dernier défenseur d’un crochet de l’extérieur et d’ajuster le gardien d’un plat du pied croisé. Du beau boulot. Ce but proprement extraordinaire est en train de faire le tour du monde et a même fait planter le site d’hébergement Youtube. Du jamais vu. Les demandes de mariage envers Tom G. pullulent sur Facebook et les publicitaires se l’arrachent.

2-0. A l’image de son attaquant, l’USAC offrait un véritable récital à l’association des blessés de guerre composée notamment de Yannou et Fafane.

Toujours pas rassasiés, les angevins accentuèrent leur domination et corsèrent même l’addition par l’intermédiaire de l’inusable Tom D. Flo décidemment très inspiré, lui distilla une passe somptueuse dans l’espace pour un parfait copier-coller de son premier but.

3-0. L’USAC marquait ce qui semblait être le but du K.O.

Avant la pause, les locaux se procurèrent d’autres occasions sans que le tableau d’affichage ne subisse de modifications.
L’arbitre invita donc les 22 acteurs à regagner les vestiaires sur cette marque de 3-0. Pendant que les visiteurs rentraient têtes baissées, le coach Nunien et le président Gautieritchev avaient du mal à cacher leur satisfaction devant cette prestation de haut vol offerte par leurs joueurs.

De leur côté les supporters profitaient de cette pause pour se remettre du spectacle proposé.

 

Après une mi-temps de ce niveau, il semblait inespéré que la seconde y ressemble. Et pour être tout à fait honnête, ce ne fut pas le cas.

Durant ce deuxième acte, l’USAC se contenta de gérer son avance, plus par obligation que par choix.

En effet après avoir fourni beaucoup d’efforts lors des 45 premières minutes, plusieurs joueurs angevins paraissaient proches de la réserve. Le jeu était bien moins fluide, il y avait moins de mouvement ce qui permit aux joueurs de Saint-Herblain de sortir la tête de l’eau.

Malgré ce manque de fraicheur évident, l’USAC parvint à enfoncer le clou en inscrivant un quatrième but. Un but qui venait de nulle part. La défense nantaise se fit surprendre par un long dégagement de Jipouille qui se transforma en passe décisive pour Tom G. qui ne rata pas une si belle opportunité d’embellir sa prestation.

4-0. Même dans la difficulté, l’USAC restait une équipe aussi intraitable que Ducros.

A partir de là, Nunien commença son turn-over afin de préserver ces joueurs dans l’optique des prochaines rencontres. Et au vu de l’état des troupes ce n’était surement pas un luxe. Ainsi, Alex, venu donner un coup de main prit la place de Flo qui sentait sa cuisse le trahir au fil de la rencontre.

Par la suite, les rouges et noirs se contentèrent de contenir les offensives adverses. Fred remplaça un Micky qui commençait à se prendre les crampons dans sa langue. Aussi carbo que les pâtes. A son profit il avait réussi à passer plus d’une heure sur le terrain sans prendre de carton.

Dans la foulée, Nunien se permettait même de participer à la fête en remplaçant un Seb encore une fois irréprochable.

Les spectateurs découvrirent un Nunien très affûté dans sa tenue rouge et noire saillante à souhait. Il devait cette silhouette d’athlète à une grosse gastro (Fidel) subit durant la semaine.

Mais avant d’être un bel éphèbe, Nunien est avant tout un compétiteur. Après un joli numéro de Douguy sur le côté gauche, il s’imaginait déjà pousser le ballon dans les filets. Finalement ses rêves de gloires furent anéantis par le côté brésilien de Douguy qui préféra tenter une talonnade improbable que de servir son coach pourtant bien placé. Assez logiquement, il pesta contre son joueur. Je crois que Douguy, va avoir du temps de disponibles les week-ends prochains.

Après s’être transcendé toute la partie, Tom D. cédait sa place à Micky seulement 5 minutes après sa sortie. Satisfait de son match, il pouvait rejoindre sa Normandie natale pour y abuser du Calva l’esprit tranquille.

Par la suite, l’USAC se montra moins dangereuse, et suite à un centre devant sa ligne de but, Jipouille se blessa à la cheville. Sur le coup ce fût un peu la panique, un bruit de craquement se fît entendre à des kilomètres à la ronde et le portier angevin se tordait de douleur. Au final, ce n’était pas « super grave » mais JP en était quitte pour une bonne entorse.

Pendant ce temps, Nunien, s’arrachait les cheveux. En deux semaines ils venaient de perdre ses deux gardiens. Du coup, c’est lui qui se chargeait de prendre les gants. Et il allait rapidement se mettre en évidence puisque les nantais, dans la confusion, s’étaient vu accorder un corner.

Le joueur botta le coup de pied de coin au premier poteau et alors que ce ballon ne présentait aucun danger, Douguy avec la complicité de Nunien (à moins que ce ne soit l’inverse), expédia le cuir dans ses propres cages. Devant ce geste, l’incompréhension la plus totale régnait. Julien et l’arbitre de touche n’avait même pas compris qu’il y avait but.

4-1. Les visiteurs sauvaient l’honneur ce qui venaient les récompenser de leur courage.

Plus rien de marquants ne se passa d’ici la fin et c’est sur ce score de 4-1 que l’arbitre mit un terme à cette partie.

 

L’USAC pouvait être fière du visage qu’elle avait montré en première période. Solide, accrocheuse et joueuse, quand elle joue à ce niveau cette équipe est capable très de belles choses.
Cependant, elle n’est pas encore capable de proposer ce niveau de jeu sur l’intégralité d’un match, la faute à un physique encore défaillant.

Après le match c’est le mot plaisir (après le mot bière) qui revenait le plus dans les conversations d’après match et l’essentiel est bien là.

 

Micky.

Commentaires

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 1 Président
  • 1 Dirigeant
  • 1 Joueur
  • 2 Supporters

Aucun événement

+